Notes


Retour à la page principale
Puy, Pierre vicomte d'Acy
Seigneur de Nesle en Tardenois (27 septembre 1464), seigneur de Choisy-au-Bac (15 mai 1468), seigneur de Janville et de Coudun (27 juillet 1468), seigneur de Monchy-le-Perreux (27 septembre 1464).
Pierre Puy, comme Pierre de Louvain, devait succomber sous lâeffet de la vengeance des frères de ce dernier : il est enlevé, enfermé dans les cachots du Château, dénoncé auprès de Louis XI comme traître et vendeur des secrets du Roi, et transféré finalement à la prison de Dreux, et les Louvain recouvrent Nesles.

Retour à la page principale
Sanchez Espejo, Bartolomé marquis de Olías 1
Fait Marquis de Olias Título par Carlos II, roi d'Espagne, par décret du 17-12-1698, lettres du de 30-03-1699.

Retour à la page principale
Drac (du), Pierre chevalier
Le 8 juillet 1260, il déchargea les habitants du village de Saint-Vert de tous les droits de taille (*), et céda à l'abbé de La Chaise-Dieu une rente et divers privilèges assis sur le prieuré de Saint-Germain-Lherm à condition que le prieur de Saint-Vert se chargeât du droit de garde du fort de Saint-Vert.
* (jusqu'au XVème siècle, la taille était une taxe seigneuriale, levée par le seigneur sur ses censitaires en rachat du service militaire qu'ils n'effectuaient pas, les tâches de défense étant monopole de la noblesse).

Retour à la page principale
Drac (du), Guillaume seigneur de Saint-Vert
Au nombre des seigneurs qui prêtèrent serment de maintenir la paix conclue entre Guy comte d'Auvergne, et Robert son frère, évêque de Clermont, en mai 1201.

Retour à la page principale
Bourblanc (du), Roland
Famille du Bourblanc, seigneurs du Bourblanc en Plourivo.
Armes : "de gueules au château dâor".

Retour à la page principale
Orenges (d'), François seigneur de La Courbe
La Feuillée à La Bigotière (53-Mayenne), La Courbe à Souvigné (72-Sarthe).

Retour à la page principale
Veyre (de), Guy seigneur du Claux
Anobli le 8 juin 1582 par Henri III avec toute sa famille pour avoir défendu la ville d'Aurillac contre l'attaque des protestants en août 1581.

Retour à la page principale
Paillart, Philibert seigneur de Paillart
Il reçut de la part du roi Philipe VI des lettres d'anoblissement du 3 août 1341.

Retour à la page principale
Cambellain, Jeanne
SÅur d'un clerc du roi et de la reine, trésorier de la cathédrale de Sens.

Retour à la page principale
Malrieu (de), Guillaume seigneur de Fumel
En 1597, il lègue Fumel, à Fontanges (ou à Mauriac ?), à son neveu Bertrand de Durfort-Soursac, et l'institue son héritier universel.

Retour à la page principale
Lefebvre de Ladonchamps, "Jacques Henry" François chevalier de l'Ordre de Saint-Louis
Maréchal de camp, a fait les campagnes de 1746, 1748, 1760-1762, s'est trouvé à 6 batailles, a assisté à 5 sièges.

Retour à la page principale
Le Fébure, Jean Nicolas seigneur de Ladonchamps
Capitaine au régiment de Normandie, créateur du fort Le Fébure à La Petite-Pierre, il lève les plans de l'Alsace pour Vauban.
Par suite de ses blessures, devient auditeur à la Chambre des comptes de Metz.

Retour à la page principale
Louys de La Grange, Jacques seigneur de La Grange
Licencié ès lois, avocat au Parlement de Paris, ambassadeur en Allemagne, puis en Suède, bailly de Saint-Mihiel en 1634, seigneur de la Grange-aux-Ormes

Retour à la page principale
Le Cocq, Robert évêque de Calahorra
Fait des études de droit à l'Université d'Orléans, puis il entre au Parlement, devient membre du Grand Conseil de Jean le Bon qu'il accompagne à Avignon. Lors de la réunion des états généraux de 1356 et de 1357, il joue un rôle très important ainsi que dans le soulèvement parisien provoqué par Étienne Marcel. Il contribue avec ce dernier à imposer au régent (futur Charles V de France) la grande ordonnance de 1357. Après la chute d'Étienne Marcel (1358), il est exclu de l'amnistie consécutive au traité de Calais (1360). Ayant perdu son évêché, il se réfugie en Espagne où Charles le Mauvais lui offre 800 écus de revenus. En 1363, il devient évêque du diocèse de Calahorra et y meurt en 1373.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Robert_Le_Coq

Retour à la page principale
Verney, Claude
Son épouse Antoinette Carron était fille et petite-fille d'armuriers. Il ajoute alors son nom au sien pour se distinguer d'un homonyme déjà connu dans le métier.

Retour à la page principale
Macé, Jean écuyer
Anobli par les privilèges de la Chambre des comptes de Bretagne. La famille a été maintenue noble de simple extraction.

Retour à la page principale
Dantil de Ligonnès, Marie
Elle demeurait au Château de Ligonnès, près de Ruines, Saint-Flour, 15-Cantal lors de son mariage.

Retour à la page principale
Humières (d'), Géraud chevalier
Tué en duel par M. Laubat de Sadourny au Gravier d'Aurillac.

Retour à la page principale
Méhérenc (de), Gabriel chevalier
Admis aux Etats de Bretagne en 1668, maintenu noble en 1669.

Retour à la page principale
Faugières (de), Jean écuyer
Armes : "d'azur, à la bande d'argent, à la bordure de gueules".

Retour à la page principale
Aymé des Roches de Noyant, Jean Antoine "Amable"
Capitaine des grenadiers de la 1ère Compagnie de l'armée de Monseigneur le Duc d'Angoulême, blessé mortellement le 6 avril 1815 à l'affaire de l'Isère en sauvant le duc, mourut le 19 à l'hôpital militaire Hôtel-Dieu de Valence.

Retour à la page principale
Souchet, Etienne seigneur de Brion
Acheta Brion, et fit en 1437 le dénombrement de ses possessions.

Retour à la page principale
Montrelais (de), Guillaume seigneur de Montrelais
Seigneurie enclavée dans les fiefs d'Ancenis et, semble-t-il, démembrement de cette antique et importante baronnie, révèle son existence vers 1120.

Retour à la page principale
Montrelais (de), Garin seigneur de Montrelais
On possède encore l'empreinte du sceau de ce seigneur attaché à une charte de 1253

Retour à la page principale
Kernezne (de), Joseph-Luc chevalier
Impliqué dans la conjuration de Pontcallec. Sa soeur Anne-Thérèse hérite de lui.

Retour à la page principale
Vauquelin, Guillaume seigneur d'Hermanville
Un des rédacteurs de la coutume de Normandie.
Résigne son office en 1585 au profit de son second fils Jérôme.

Retour à la page principale
Le Labriet, Christophe
Anobli le 6 novembre 1596, par le cardinal de Lorraine, évêque de Strasbourg et de Metz, en récompense des services qu'il avait rendus à Charles IH, duc de Lorraine, père du cardinal.
Christophe Le Labriet avait servi pendant cinq ans environ, dans une compagnie de chevau-légers, sous les ordres de M. de Lenoncourt, bailli de Saint-Mihiel et d'autres capitaines. Il demeurait à Ars-sur-Moselle.
Armes : "d'azur à une fasce d'argent, accompagnée en chef d'un lion naissant d'or, accostée de deux étoiles de même et en pointe d'une coquille d'or".

Retour à la page principale
Montfort (de), Marguerite
Vend le château de Mesnières-en-Bray en 1713 à Jean-Baptiste Durey pour 255 000 livres.

Retour à la page principale
Fautereau (de), Louis-Joseph marquis de Mesnières-en-Bray
A sa mort sa mère Marguerite vend le château de Mesnières-en-Bray, criblé de dettes.

Retour à la page principale
Vauloger (de), Jean seigneur de Champrond
Champrond en Gatine, arrondissement de Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir)

Retour à la page principale
Breuil (du), Henri écuyer
Comparut au ban de 1488 où il déclara possèder 80 livres de revenu.

Retour à la page principale
Roquelaure (de), "Pierre" Louis chevalier
Rend hommage en 1685 pour la seigneurerie d'Artaud (St-Germain-sous-Usson)

Retour à la page principale
Pons (de), Hugues seigneur de La Grange
Acquiert la seigneurie de la Grange de Morinot d'Ambilhon, chanoine et doyen de la cathédrale de Clermont, acte reçu par Maytton et Pontaigne, notaires, le 5 juin 1445.

Retour à la page principale
Sacey (de), Mahulsius seigneur de Sacey
Viking, compagnon de Rollon, qui lui donna Sacey et une dizaine de paroisses autour à la condition de les fortifier, ce qu'il a fait pour Sacey, Charuel et Montanel.

Retour à la page principale
Le Prestre, "Jean" III seigneur de La Lohière
Envoyé en ambassade, avec Olivier de Ccetlogon, Procureur-général de Bretagne, vers le Roi d'Angleterre, en novembre 1488

Retour à la page principale
Couts (des), Jean seigneur des Seurats
Monteil en Limousin.
Famille bourgeoise originaire de Montluçon, où elle s'est éteinte au début du XVIIIe siècle.

Retour à la page principale
Le Lièvre de La Morinière, "Alfred" Auguste
Receveur principal des postes et télégraphe à Montauban (82), puis à Cannes (06) où "il fut envoyé en disgrâce en 1883 pour ses opinions politiques et religieuses".

Retour à la page principale
Aulnay (d'), "Gauthier" VI chevalier
Amant de <a href=%sp=Blanche;n=de+Bourgogne;oc=1> Blanche de Bourgogne</a>, il fut roué, châtré, écorché vif, puis pendu au gibet de Pontoise.
Son frère Philippe, amant <a href=%sp=Marguerite;n=de+Bourgogne;oc=1>Marguerite de Bourgogne</a>, reine de France, subit le même sort.

Retour à la page principale
Quengo (du), Eon seigneur de Lindreuc
Au nombre des seigneurs bretons qui se liguèrent à Vannes contre les Penthièvre pour le duc de Bretagne en 1420.

Retour à la page principale
Le Provost, Gilette dame héritière du Rochay
Fille de la maison de la Tousche, qui apporta la seigneurie du Rochay.

Retour à la page principale
Quengo (du), Alain seigneur du Quengo
Témoin avec Alain du Fou d'une vente par Jagou le Logoden en 1299.

Retour à la page principale
La Châtre (de), "Pierre" Ier chevalier
Branche de Breuillebaut ou Breuil-Ebbo, du nom d'Ebbo son ancêtre.
Breuillebaut en Thevet-Saint-Julien (36-Indre)

Retour à la page principale
La Châtre (de), "Raoul" Ier chevalier
Prit en fief, par acte du mois d'avril 1243, plusieurs héritages assis en la paroisse de Saint-Martin de Thévé de Philippe, archevêque de Bourges.

Retour à la page principale
Coëtanezre (de), Guillaume écuyer
Vaillant capitaine qui reprit en 1576 Concarneau aux protestants; bâti la fameuse forteresse du Granec, en Collorec.

Retour à la page principale
L'Ollivier de Tronjoly, "François" Urbain chevalier
Emigré, blessé le 16 juillet lors des combats de Quiberon, il fut jugé et exécuté à Vannes le 1er août.

Retour à la page principale
Bréhant (de), Eon vicomte de l'Isle
Mineur en 1421, se voit octroyer deux foires annuelles au village de Saint-Eloi paroisse de Pleuc-Gausson le 15/01/1438.

Retour à la page principale
Rye (de), Perrone dame de Neublans
Cousine germaine de son mari, qu'il épouse pour soutenir sa maison.

Retour à la page principale
Forget, Paul écuyer
Gourdon, sur Saint-Georges-de-Mons (63), Mons, sur Aubiat (63).
Maintenue de noblesse le 31 janvier 1666 en faveur d'Antoine et de Paul FORGET, écuyers, sieurs de Gourdon, par l'intendant d'Auvergne, Bernard de Fortia.

Retour à la page principale
Chalendar (de), Guigon seigneur de La Motte
Recut de Bertrand de Chalendar son père le château de la Motte en avril 1474.
Commissaire aux Etats du Vivarais à Privas en janvier 1488, à Aubenas en octobre 1491, à Viviers en avril 1492, à Largentiere en avril 1496.

Retour à la page principale
Essars (des), Charles chevalier
Le Hamelet, ou Hammelet à Favières près de Rue, Saint-Aubin et Morlay près de Ponthoile (80), Le Meigneux près de Poix.

Retour à la page principale